Télécharger en 

VISION POUR L’EGLISE (2)

Lecture Actes 1 : 14.

1) LA PRIERE.

✓ Ce verset évoque la motivation des disciples après l’ascension de Jésus pour expérimenter le baptême du Saint-Esprit conformément à ce que le Seigneur avait promis. Act 1 : 8. L’expression « d’un commun accord » exprime la notion suivante : « avec passion et à l’unisson ». Elle traduit également l’image musicale d’un orchestre dans lequel chaque musicien participe en harmonie avec les autres. Les membres de l’assemblée sont invités à manifester ces qualités et à avoir soif de se retrouver ensemble pour prier. Le verbe « persévérer » est synonyme de « tenir fermement ». Les chrétiens de la première heure n’ont pas simplement lancé
le projet de réunions de prière. Ils l’ont pérennisé. Enfin, Actes 2 1 précise « qu’ils étaient tous ensemble dans le même lieu ». On pourrait croire que Luc, l’auteur du livre des actes, dit 2 fois la même chose. Il n’en est rien. Car on peut être dans un même
endroit, dans la même salle sans être ensemble. « Ensemble » fait référence au concept d’unité. En définitive, quand les chrétiens se réunissent pour prier, c’est bien. Quand ils sont unis pour prier, c’est mieux.

✓ Dans la plupart des églises en France, et donc à Pau, il est facile d’effectuer le constat suivant : la majorité des croyants se mobilisent dans la prière et se retrouvent ensemble au travers de réunions surtout dans les situations de crise et devant des
projets qui sont de véritables défis pour les assemblées. Par exemple, lorsque nous étions à Niort, un frère très engagé dans l’œuvre de Dieu a été atteint par un cancer à l’âge de 43 ans. La très grande majorité des membres ont combattu dans la prière
en sa faveur pour la guérison. Nous avons été confrontés à de sérieux obstacles dans le cadre du projet de changement de local. Mais le Seigneur a accordé Ses solutions et a permis des sorties de crise remarquables parce que des disciples ont passé du
temps dans le jeûne et l’intercession.

✓ A notre église de Pau, j’ai su que l’assemblée s’était mobilisée dans la prière pour soutenir le projet de construction. Lorsque j’ai été frappé par cette maladie d’une extrême gravité en 2016, une forte participation s’est opérée pour l’obtention de
mon rétablissement. C’est très positif. Quand l’église a été confrontée à de sévères persécutions du temps des apôtres, les chrétiens ont déployé énormément d’énergie et passé beaucoup de temps dans la prière. Act 12 : 1-17 (exécution de Jacques et
arrestation de Pierre)

✓ Maintenant, il convient de continuer de s’inspirer des écrits bibliques pour se laisser influencer. Qu’observe-t-on dans le livre des Actes ? Dans Actes 2, l’église ne connaissait pas encore la période de persécution et donc de fortes épreuves. Les
premiers éléments concernant ces aspects arriveront dans Actes 4 avec l’arrestation et l’emprisonnement de Pierre et de Jean. Puis, dans Actes 5 : 33, on découvre la première pensée qui consiste à vouloir faire mourir les apôtres. Ensuite, dans Actes 5 :
40, se sont les premiers coups physiques. Puis vient l’heure du premier meurtre avec le martyr d’Etienne. Actes 7. Donc jusqu’à Actes 3, pas de persécution, pas d’épreuve particulière, pas d’opposition à l’œuvre de Dieu. Et pourtant, Actes 2 : 42 et Actes 2
: 46 précisent que les disciples persévéraient (ils y tenaient fermement) dans la prière et que des réunions avaient lieu tous les jours ! L’église n’a pas pris conscience de la nécessité de la prière au travers des douleurs et des souffrances mais bien avant.
L’église n’a pas attendu les épreuves et les oppositions pour être motivée dans la prière.

✓ On remarque que les disciples se réunissaient lors des temps de prières parce qu’ils étaient réveillés et que le feu du Saint-Esprit brûlait en eux. C’était pour eux un mode de vie ordinaire. La prière personnelle associée à la prière avec la
communauté faisaient partie de leur calendrier et de leurs programmes. Qu’en est-il pour nous ? Où en sommes-nous concernant notre face à face avec Dieu dans le lieu secret ? Esa 26 : 20; Mat 6 : 6. Où en sommes-nous dans notre participation pour
retrouver les frères et sœurs dans la prière ?

✓ Au niveau de notre assemblée, un constat est à effectuer : le nombre de groupes de prières était remonté à 14 en 2016. L’an passé, un s’est arrêté. En ce début d’année, c’est au tour d’un supplémentaire de stopper. Ainsi, début 2018, 12 groupes
seulement sont fonctionnels. Nous vivons une phase de soustraction au lieu de vivre la multiplication qui elle, est biblique. De plus, certains groupes vivotent avec seulement 4 ou 5 personnes, parfois moins… Dans les années passées, plus de 20 lieux de
prière étaient enregistrés. L’assemblée était motivée par le projet de construction qui a suscité ferveur et enthousiasme.

✓ Et maintenant ? Il ne faut s’attendre dans l’immédiat à un nouveau défi au niveau du bâtiment. Remplissons déjà celui-ci ! Que reste-t-il pour nous permettre de retrouver la ferveur et l’engouement pour les réunions de prière ? Une grande épreuve
qui va frapper plusieurs d’entre nous ? Un drame terrible qui va toucher l’assemblée ? Ca serait dommage d’attendre que des tempêtes s’abattent sur nous pour vivre l’augmentation du nombre de maisons de prières et la croissance du nombre des
participants. Revenons à l’état d’esprit de l’église du temps des apôtres qui se donnait les moyens de se retrouver pour prier parce que c’était un mode de vie et non pas une réaction positive à un projet ou pour faire face aux épreuves.

✓ Il est essentiel de considérer néanmoins des réalités humaines indéniables. Le programme est lourd pour certains (participation à la réunion de mardi soir, aux femmes le mercredi) A cela peut s’ajouter pour d’autres la répétition de la louange
du jeudi, et pour d’autres encore la jeunesse du samedi soir. Des membres sont confrontés à des impossibilités absolues qui les empêchent d’être présents pour prier avec les frères et sœurs : travail, maladie, autre service (soupe de nuit), mère seule au foyer avec des enfants en bas âge. Il est à noter que pour un couple avec enfants, il est toujours possible de s’organiser.

✓ Après cette réflexion, il convient de se poser les questions suivantes : « Mon absence aux réunions de prière est-elle vraiment due à des obstacles incontournables ? Ou alors, si je suis honnête, ne pourrais-je pas faire un effort pour apporter ma
pierre à l’édifice et consacrer un peu plus d’heure à la prière dans les maisons avec mes frères et sœurs ? »

2) UNE EGLISE TOURNEE VERS L’INTERIEUR.

✓ Il est indispensable pour une église d’avoir la vision de prendre soin de ses propres membres. 1 Cor 12 : 25. Chaque membre est invité à participer pour favoriser la bonne santé du corps, c’est-à-dire l’église. 1 Cor 12 : 27. Faire partie d’une assemblée locale consiste à recevoir ce dont on a besoin pour son équilibre et son épanouissement
personnels. Cependant, le principe divin est essentiellement tourné vers le don de soi. Donc, intégrer une église signifie aussi apporter à la communauté sa contribution pour sa bonne marche : accueil, amour, bienveillance, paix, tout ceci
pouvant être résumé par la manifestation du fruit de l’Esprit. Gal 5 : 22.

✓ Un des buts est de permettre à tous les membres de se sentir bien et heureux dans la famille de Dieu. On peut considérer aussi que l’église est un hôpital avec des malades spirituels, psychologiques et physiques. Prendre soin les uns des autres en fonction de ce que chacun peut apporter doit être une des motivations qui animent les disciples. Rom 15 : 2, Phil 2 : 4. C’est précieux de savoir qu’il fait bon vivre dans l’église ! Que nous sachions nous supporter et manifester le pardon en recherchant la paix. Col 3 : 12-17. Que l’amour soit un feu qui réchauffe les cœurs meurtris, brisés, accablés. 1
Thes 4 : 9-12. Que les faibles soient soutenus et encouragés. 1 Thes 5 : 14. Que la compassion et la proximité soit manifestées en faveur de ceux qui souffrent. Rom 12 : 15; 1 Tim 1 : 16.

✓ Une équipe de visites va être mise en place en faveur des malades, des personnes seules, isolées, fragiles. Mat 25 : 36. Les membres du Conseil Spirituel, les responsables des groupes de maison, les responsables d’activités vont être
sensibilisés pour accompagner, prendre des nouvelles, favoriser les contacts et visiter dans la mesure du possible les membres de l’assemblée.

✓ Chaque chrétien a besoin d’être motivé sur la possibilité d’être une bénédiction pour un frère ou une sœur. Nous avons tous des limites. Nous n’avons pas tous les mêmes compétences. Mais chaque enfant de Dieu est en mesure de téléphoner à un membre de l’assemblée pour l’encourager, parler avec lui, l’écouter. Nous avons le privilège de bénéficier de moyens de communications variés : sms, mails, messenger, Snapchat… Ces supports peuvent être utilisés par le chrétien comme des moyens et des outils de bénédiction.

3) UNE EGLISE TOURNEE VERS L’EXTERIEUR.

✓ Comme nous venons de le voir, l’église est appelée à favoriser les relations entre ses membres pour parvenir à vivre une authentique communion fraternelle. Act 2 : 42. Elle a besoin néanmoins de veiller à être équilibrée pour éviter l’excès qui consisterait à privilégier uniquement les relations entre frères et sœurs au détriment des personnes nouvelles ou qui cherchent le Seigneur.

✓ Ainsi, après avoir considéré la nécessité de soigner l’intérieur, l’église est destinée à être tournée vers l’extérieur. La raison en est simple : sa vocation est de communiquer le plus merveilleux des messages, à savoir celui de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ avec l’accès à la vie éternelle. Jean 3 : 16; Rom 5 : 8; 1 Jean 5 : 13. L’assemblée est appelée à croître et à se développer. Elle est un organisme vivant. Elle tire sa vie et sa progression du Seigneur Lui-même. La vraie croissance selon le cœur de Dieu ne provient de l’intégration des chrétiens qui s’installent à Pau suite à un
déménagement ou qui seraient mécontents d’une autre assemblée et qui s’attacheraient à la nôtre. Il est cependant important de bien accueillir les personnes concernées. Mais la véritable croissance est manifestée lorsque des pêcheurs
conscients de leur condition, des ignorants des choses de Dieu, des gens qui comprennent la nécessité d’entrer dans le salut sont attirés par le témoignage des disciples.

✓ L’assemblée organise plusieurs activités pour susciter l’intérêt des individus pour Jésus : concert Gospel de Jerry, invitation pour les baptêmes, événements qui ont lieu dans le bâtiment de l’église. Ces éléments sont importants et il est
essentiel de les maintenir. Néanmoins, il convient d’ajouter à ces manifestations la vision qui consiste à sortir du local de l’église pour aller à la rencontre des gens. Plusieurs n’ont pas l’intention de passer le seuil d’une église. Ca ne sert à rien
de les attendre ou même de les inviter dans un premier temps. Il est nécessaire de sortir pour présenter le message du salut là où ils se trouvent.

✓ C’était la même chose au temps de Jésus. Des personnes Le cherchaient et allaient à Sa rencontre. Marc 2 : 1- 5; Marc 4 : 1-2. Parallèlement, on découvre le Seigneur prenant l’initiative d’aller voir des gens à l’endroit où ils se trouvaient. Mat 15 : 21-28; Marc 5 : 1-20. L’église est appelée à imiter Jésus. C’est pourquoi seront prévues des sorties dans les rues pour témoigner (distribution de bibles, de littérature chrétienne, de prospectus, utilisation de sondages, stands
bibliques…)

✓ Il convient d’ajouter la formation pour le témoignage personnel qui reste le meilleur moyen de partager l’amour du
Seigneur.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2017 Eglise le Phare

Top