PENTECOTE

Lecture Actes 2 : 1-4.

1) UNE EXPERIENCE

  •  Dieu donne des promesses concernant la vie de l’Esprit à tous ceux qui se déterminent pour donner leur vie au Seigneur et Le suivre. Joël 2 : 28-29; Act 1 : 8. Après s’être assurés de la réalité de la conversion, les apôtres ont prié pour les nouveaux convertis afin qu’ils soient équipés de la puissance d’en haut. Act 8 : 14-17;
  •  Cette bénédiction est valable pour tous les disciples sans exception qui ont soif d’expérimenter la Pentecôte. Jean 7 : 37-39. Il convient d’évacuer les préjugés, les a priori, les conceptions erronées du style: Je suis trop jeune »; « je ne suis pas encore parfait »; « je n’ai pas progressé suffisamment »; « je suis indigne », « je suis trop âgé »; « c’est trop tard, je ne pourrai plus le recevoir car j’ai laissé passer trop d’occasions »; « Dieu a d’autres préoccupations plus urgentes « , « j’ai été baptisé une fois au début de ma conversion, merci Seigneur! » …
  •  Le baptême du Saint-Esprit donne de l’assurance dans le témoignage : Act 4 : 27-31. La vie de l’Esprit permet aux croyants d’exercer les dons spirituels, d’avoir des songes, des visions, des pensées, des paroles inspirées, des révélations… Il est nécessaire de laisser le Seigneur nous amener à réaliser l’importance de cette expérience et de son renouvellement. Que le peuple de Dieu s’attende à cette grâce à tout moment, en tout lieu !
  •  La motivation du cœur doit être la recherche de Jésus Lui-même et non pas le surnaturel à tout prix, voir à n’importe quel prix. Sinon, un accès est donné à l’Ennemi qui peut agir pour conduire dans des dérives loin de l’équilibre
    de la présence du Seigneur celui qui se donne à une investigation effrénée de l’extraordinaire. Satan est le spécialiste de la contrefaçon, il emploie des artifices pour séduire les élus. 2Thes 2 : 9; 1 Tim 4 : 1. Il est donc indispensable de rester
    dans le cadre et les principes de la Parole de Dieu.
  • L’action de l’Esprit se manifeste pour une plus grande efficacité dans le témoignage et le service chrétiens (prédication, chant, musique, prière, instruction des enfants, évangélisation, accompagnement des personnes en
    difficulté…) En effet, sans le Seigneur, les œuvres manifestées, même appréciables sur un plan humain, n’ont pas l’impact quelles pourraient et devraient avoir. Jean 15 : 5; 1 Cor 3 : 6-7.
  • Ce revêtement de puissance permet à Dieu d’exploiter les qualités humaines et spirituelles déposées dans la vie du disciple. Ne cherchons pas à faire valoir ces richesses par nous-mêmes, mais remettons nos vies au Seigneur qui
    se propose de valoriser et multiplier nos trésors intérieurs en agissant au travers de ce que nous Lui offrons. Act 9 : 15.
  •  Avant la Pentecôte, l’Eglise naissante était repliée sur elle-même, craintive, inopérante, engourdie. Jean 20 : 19. Après la Pentecôte, le livre des Actes nous montre une assemblée agissante, active, dynamique, performante. Quand
    on manque de « jus », de tonicité, d’engouement, de consécration et de zèle, on peut tomber dans le piège consistant à considérer un état de léthargie comme étant normal. Abandonnons-nous entre les mains du Seigneur afin qu’Il nous
    transforme et nous renouvelle au travers d’un contact, d’un attouchement béni. 2 Tim 1 : 6-8.
  •  De plus, un chrétien qui s’est donné à Jésus peut, même dans un moment de déprime, de grande difficulté, être utilisé par le Saint-Esprit pour communiquer une bénédiction à ceux qui l’entourent. Le Seigneur veut déverser Sa puissance sur la vie de Ses enfants, non pas pour leur confort personnel, mais pour l’accomplissement de Son œuvre. Actes 4 : 29-31.

2) UNE BONNE ATTITUDE

  • Act 1 : 14 ð Les disciples étaient réunis « d’un commun accord ». Cette mention souligne une véritable profondeur d’unité. Ils n’étaient pas seulement rassemblés dans un même lieu, mais ils étaient ensemble de cœur avec passion et à l’unisson. L’image est celle de l’harmonie musicale d’un orchestre. Ils baignaient dans un climat favorable de paix et de communion fraternelle. Ceci implique des mises en ordre, des pardons et des réconciliations.
  •  De plus, ils étaient réunis dans la chambre haute, lieu symbolique de l’intimité avec Jésus. Leur préoccupation n’était plus les éléments de la terre, mais un désir ardent et brûlant d’avoir un cœur à cœur avec leur Seigneur. Leur
    motivation résidait dans la recherche prioritaire des choses d’En haut. Col 3 : 2.
  •  La soif et le désir : Jean 7 : 37 : 37-39. C’est une erreur de se satisfaire de la conversion et du pardon des péchés. C’est un manque de zèle pour l’œuvre de Dieu, une autosatisfaction dans la médiocrité. Le Seigneur nous encourage à partager Sa vision et Son ambition spirituelle. C’est l’expérience de Pierre marchant sur l’eau. Mat 14:24-33.
  •  La prière. Dieu n’impose à personne Ses bénédictions, Il attend que l’homme réalise son besoin et demande précisément une grâce à Son Père. Luc 11 : 13.
  •  La persévérance : Luc 24 : 49; Act 1 : 14; 2 : 42. Certains obstacles peuvent exister dans le domaine spirituel et des promesses de bénédiction tardent parfois à s’accomplir. Cependant, la prière fervente et persévérante de la foi dans le cadre de la volonté divine aura son exaucement.
  •  Le N.T. partage la nécessité pour les chrétiens baptisés du Saint-Esprit d’entretenir cette expérience. En effet, il ne s’agit pas de se satisfaire et de se contenter de bénédictions passées, mais d’aspirer à être constamment
    renouvelés par l’onction divine. C’est le témoignage de Jésus et des apôtres. Luc 4 : 14; Act 4 : 8; 13 : 9; Eph 5 : 18.

3) UN MODE DE VIE CORRESPONDANT.

  •  Dans ce chapitre, nous allons considérer « l’aspect intérieur » qui doit normalement accompagner la vie de l’Esprit. La bible évoque des situations où des croyants ont été des instruments, des moyens d’action de Dieu sans pour
    autant être remplis du fruit de l’Esprit. Exemple des Corinthiens ou de Samson. Cependant, le livre des Actes révèle que la Pentecôte a été suivie chez les premiers disciples d’un mode de vie correspondant à la nature de Jésus :
  •  Act 2 : 42 Þ Amour de la Parole de Dieu; affection de la communion fraternelle malgré les défauts, les divergences de point de vue probables dus à la particularité de chacun; attachement à la cène afin de s’identifier à la mort et à la résurrection de Jésus et pour saisir les victoires au travers des réalités spirituelles représentées par le pain et le vin; vie de prière authentique.
  •  Act 4 : 32-35 Þ Générosité, ouverture, bonté, prodigalité, recherche de l’unité, de l’harmonie humaine et spirituelle dans la diversité.
  •  Act 9 : 26-27 Þ Pardon, grâce et miséricorde, soutien manifestés envers celui qui a persécuté l’Eglise. Cela doit nous faire réfléchir sur la façon dont nous accueillons les rétrogrades repentant ou ceux qui ont blessé l’assemblée.
  • Act 9 : 31  La paix est possible quand on est prêt à passer sur des éléments de la vie de l’Eglise avec lesquels on n’est pas forcément d’accord; capacité à accepter des opinions, des appréciations différentes. Rom 14 : 1; 19; 2 Tim 2 : 14.
  •  Act 16 : 4-5  Obéissance aux décisions prises avec un état d’esprit de soumission.
  •  Les disciples du 1 er siècle aspiraient profondément à mener une vie de sainteté, de pureté, loin de toute souillure et du péché, dans l’amour de la vérité. Ils étaient conscients de la nécessité d’une continuelle transformation intérieure pouvant uniquement être opérée par le Saint-Esprit. Eph 5 : 19
  • Citation de Charles Crabtree : « Le don du Saint-Esprit fut reçu avec beaucoup de joie, d’émotion et d’attention,mais les disciples continuèrent à cultiver une vie de sainteté et de croissance quotidienne. Trop de pentecôtistes cherchent des expériences au détriment de la recherche de la vérité. Beaucoup aspirent à voir Dieu faire de grandes choses pour eux, tout en fuyant ce même Dieu qui veut faire chaque jour un travail en eux. »
  •  La qualité de la vie chrétienne dépend surtout de la réalité de changement de cœur et de tout ce que le Seigneur veut y déposer. Une Eglise où règne le fruit de l’Esprit est caractérisée par des disciples heureux et épanouis.
    De plus, elle attire et garde plus facilement les gens de l’extérieur.

4) L’EVANGELISATION.

  •  Le but de la Pentecôte est un revêtement de puissance accompagné d’un mode de vie adéquat pour témoigner aux perdus de la beauté du salut en Jésus-Christ.
  •  La louange et l’adoration ont largement leur place dans le cadre du rassemblement des croyants. L’édification personnelle, le bien-être de chaque enfant de Dieu doit être recherché et favorisé. Il est tout à fait normal de soupirer après un climat de paix, de joie, de chaleur humaine et spirituelle.
  •  Néanmoins, une des raisons d’exister de l’Eglise est le témoignage de l’amour et de la grâce de Dieu pour tous les pécheurs. C’est pourquoi il est nécessaire d’être renouvelé dans la vision de l’évangélisation, tant au niveau communautaire que personnel. Act 1 : 8. L’annonce de l’évangile n’est pas seulement une affaire de ministères spécialisés, mais chaque chrétien est invité à s’y impliquer. Avant toute action, il est important de prendre conscience de cette mission et d’être animé de cette vision biblique.
  •  Toutefois, pour recevoir et accueillir les nouveaux dans les meilleures conditions, l’Eglise doit être prête et formée. Jér 4 : 3-4; 2 Chro 7 : 14.
  •  L’Eglise est dans une phase de préparation en vue de savoir gérer les actions glorieuses prévues par le Seigneur. Pour cela, elle doit se laisser conduire vers la repentance, l’humilité, la consécration et le don de soi.
  • Cette période de sècheresse spirituelle dans notre ville, notre région, notre nation ne doit pas être vue comme une fatalité ou comme une situation qui demeurera en l’état jusqu’au retour du Seigneur. A l’instar des Hébreux en Egypte ou de Josué et de Caleb dans le désert, soyons renouvelés dans l’espérance et l’attente d’une action vivifiante et rafraîchissante de l’Esprit au niveau de l’Eglise puis du pays. Sachons mettre à profit ce contexte pour laisser le Saint- Esprit nous parler : Osée 3 : 16, nous purifier : Tite 2 : 14, nous émonder Jean 15 : 2, nous débarrasser des éléments charnels qui ont entravé jusqu’à présent l’œuvre de Dieu dans nos cœurs.
  •  Maintenant, il est bienvenu de saisir les opportunités de témoignages que Dieu suscite et permet. Que chaque chrétien sache profiter des occasions qui se présentent pour partager, d’une manière ou d’une autre, l’amour et la miséricorde divine. 2 Tim 4 : 2.

Même si dans un premier temps les personnes ne répondent pas favorablement à l’invitation de Jésus, la semence n’est pas perdue, et en son temps, le Seigneur la fera germer pour amener plusieurs de ceux qui l’ont reçue à la conversion et à la nouvelle naissance. Eccl 11 : 1; 1 Cor 15 : 58.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2017 Eglise le Phare

Top