Téléchargez en

ETAPES DANS LA VIIE DE JEPHTE..
1) ENFANCE DE JEPHTE.. Lecture Juges 11 : 1-3.

• Jephté appartient à la catégorie des gens qui démarrent dans la vie avec un ou plusieurs handicaps sérieux. Ce garçon est le fruit d’une relation entre son père et une prostituée. On peut imaginer son malaise intérieur lorsqu’il a eu connaissance de ce fait. Il lui a été certainement délicat de se construire de façon harmonieuse. De plus, la comparaison avec ses demi-frères était inéluctable : eux étaient des enfants légitimes contrairement à lui. Cela lui a valu d’être méprisé et rejeté. Plusieurs exemples bibliques révèlent des départs loin d’être idéaux dans la vie. Méphiboscheth a eu un accident qui lui a valu d’être handicapé durant toute son existence. 2 Sam 4 : 1-4. Joseph a été haï par ses frères. Gen 37 : 1-8. Moïse a été séparé de ses parents 3 mois après sa naissance. Ex 3 : 1-4. Daniel comme les jeunes de son époque a connu le traumatisme de la déportation en Babylonie. Dan 1 : 1-7. L’Evangile cite cet homme aveugle de naissance. Jean 9 : 1-5. Il mentionne également cet enfant dominé par une puissance ténébreuse. Marc 9 : 14-22. Le point commun entre toutes ces situations douloureuses et dramatiques est le suivant : le Seigneur a été invité à intervenir. Il a béni, sauvé, délivré, guéri et a déployé Sa puissance et Sa grâce.

• Ces exemples constituent un encouragement précieux en faveur de ceux qui ont hérité d’un départ difficile et parsemé d’embûches. La bénédiction divine est capable de changer le cours des événements. Avec le Seigneur, il n’y a pas de fatalité. Lorsque la foi est manifestée, Il donne un avenir et une espérance à ceux qui Lui font confiance. Jér 29 : 11. La consolation et la restauration divines deviennent des réalités concrètes. Ps 23 :1-3; 2 Cor 1 : 3-4.

Un exemple contemporain remarquable est le parcourt d’une petite fille de 9 ans, Kim Phuc. En 1972 au Vietnam, elle a été gravement brûlée suite au largage d’une bombe au napalm. Une célèbre photo la montre fuyant toute nue avec d’autres enfants terrorisés. Plus tard, elle s’est convertie et a donné son coeur à Jésus. Depuis, elle voyage dans le monde entier avec une déclaration puissante : l’amour et le pardon sont plus forts que la folie des hommes. Elle témoigne de sa foi et de sa rencontre avec le Seigneur.

• La bible véhicule un message d’espoir. Ceux qui ont eu un début peu enviable ne sont pas condamnés à rester prisonniers de leur passé. Il existe un futur avec Jésus. Néanmoins, il s’agit de considérer la réalité suivante : tous les problèmes ne seront pas résolus ici-bas sur terre. La joie parfaite, la plénitude de bonheur, le repos total, la gloire seront pleinement expérimentés dans l’éternité dans la présence du Sauveur. Luc 16 : 25;
2 Thes 1 : 6-7; 1 Pie 4 : 13.
2) RECONNAIISSANCE DE JEPHTE..

• Jephté a été invité par le peuple de Galaad à devenir son libérateur face à l’oppression de l’ennemi Ammonite. Jug 11 : 4-6. Après avoir été rejeté, il a été appelé. Après avoir été méprisé, on a reconnu ses qualités et ses capacités. Dieu opère ainsi. Il envoie des personnes à la rencontre des Jephté qui sont victimes d’injustices. Plus généralement, Il dépêche Son propre Fils pour croiser leur chemin. Jephté a du grandir avec une identité peu valeureuse. Il était fils d’une prostituée. Plus tard, on a fait de lui un chef. Son parcourt traduit l’oeuvre glorieuse du Seigneur. Il prend des gens dont la nature profonde est mauvaise, avec des penchants pour le péché, des incrédules, des ignorants concernant les choses de Dieu, des rebelles ou des indifférents à l’amour divin, des blessés et des traumatisés, des malades, des raisonneurs, des victimes de maltraitances… Puis, Il les transforme pour en faire des enfants de Dieu. Leur identité change. Pour traduire cela, le Seigneur change le nom de la personne. Ainsi, Pierre est devenu Simon. Le « roc » dur et rigide (Pierre) est devenu « celui qui entend » (Simon) Lévi, « attaché, captif » est devenu Matthieu, « don de Dieu » aux hommes afin qu’il les serve.

• Les Ammonites dominaient le peuple élu à l’époque de Jephté. Ils ont justifié leur guerre par un argument erroné. Jug 11 : 13. Jephté a répliqué en précisant la réalité du passé. Jug 11 : 14-27. Il l’a décrite selon la vérité. La marche avec Dieu doit toujours être empreinte de vérité et de lumière. 3 Jean 3 : 4. Les enfants spirituels de Jean ont respecté ce principe. L’apôtre en a fait un sujet de joie. Il aurait pu se réjouir des nombreux miracles, des prodiges et des oeuvres surnaturelles que le Saint-Esprit opérait au milieu d’eux. Il a choisi de mettre en avant la vérité qu’ils manifestaient. Dans un monde qui prône et valorise le mensonge, la dissimulation, la manipulation, les chrétiens doivent se démarquer et être dignes de confiance. Les incroyants ont besoin de voir concrètement les valeurs de l’Evangile dans l’Eglise. Cela contribue à un bon témoignage qui les attire sur le chemin de la foi.

3) LA CHAIIR ET L »ESPRIIT DANS LA VIIE DE JEPHTE..

• La guerre contre Ammon était inéluctable. Ce-dernier a été humilié par les hébreux. Jephté a été un instrument de délivrance entre les mains du Seigneur pour libérer Son peuple de la domination ennemie. Jug 11 : 32-33. Mais avant cette conclusion heureuse, il s’agit de se pencher sur un verset précédent. Jug 11 : 29. Le Saint-Esprit a revêtu Jephté de force, de puissance, de capacités pour accomplir l’oeuvre à laquelle il a été appelé. Les chrétiens sont invités à retenir ce principe : les actions entreprises, le service effectué, les projets
initiés, les conseils communiqués doivent toujours être conduits par l’Esprit. Ainsi, c’est par le Saint-Esprit que les
malades sont guéris, que les dons spirituels sont manifestés, que les miracles sont opérés, que les obstacles sont
surmontés, que les inconvertis sont convaincus de la nécessité de se repentir, que l’Eglise Se développe. Jean 7:7-11; Act 2 : 1-13; 9 : 31; 13 : 2. La force et la puissance humaines sont bien insuffisantes. Zach 4 : 6.

• Il est donc indispensable que chaque disciple développe et entretienne un climat spirituel favorable dans
l’assemblée afin de favoriser l’action du Saint-Esprit. Pour cela, un niveau de consécration élevé, une vie de
prière assidue, la persévérance dans la lecture et la méditation bibliques, l’engagement avec zèle dans un
service, une communion fraternelle de qualité, une foi à toute épreuve sont des ingrédients incontournables.

• Cela aurait été parfait si le texte était passé du verset 29 au 32 directement. Malheureusement, sont
insérés les versets 30 et 31 de Juges 11. On aurait aimé une continuité entre la mention de la présence du Saint-Esprit sur Jephté et la victoire remportée. Mais le Seigneur a permis, pour notre instruction, la présence d’un texte
révélant le côté charnel de cet homme de Dieu. Les conséquences sont relatées dans les versets 34 à 40. Jephté a parlé sans trop réfléchir. Il s’est engagé à accomplir un voeu devant l’Eternel sans pleinement mesurer la portée de sa décision. Cet épisode nous apprend une leçon : un disciple de Jésus peut être conduit par le Saint-Esprit,
servir le Seigneur de tout son coeur, participer de manière probante à la croissance du royaume de Dieu et manifester également des oeuvres de sa nature charnelle. La puissance et les dons du Saint-Esprit sont une
chose, le fruit de l’Esprit en est une autre. Les chrétiens sont tenus de rechercher et d’expérimenter ces 2
dimensions. Rom 12 : 6-9; 1 Cor 12 : 1-11; 12 : 27-31; Gal 5 : 22; Eph 5 : 9.

• Pierre a entendu un jour un éloge adressé par Jésus Lui-même. Mat 16 : 13-17. Il venait en effet de prononcer une parole de foi remarquable. Le Seigneur a souligné l’inspiration divine du futur apôtre. Il a permis au
Saint-Esprit d’agir en lui. Mais Pierre avait un problème avec son orgueil. Ce défaut l’a conduit juste après à effectuer une déclaration qui était loin d’être spirituelle. Mat 16 : 21-23. Ainsi, la chair a pris le relais de l’Esprit.
Cet aspect est souligné dans l’existence de Samson. Cet homme a réellement été un moyen de bénédiction pour son peuple grâce aux interventions du Saint-Esprit dans sa vie. Il était hélas prisonnier de sa nature charnelle et de ses penchants pour les femmes. Cette grave faiblesse a gâché l’oeuvre de Dieu en lui. Jug 14-15-16.

• Selon ces réalités bibliques, un disciple peut être conduit par l’Esprit à un moment donné et sombrer dans les profondeurs de sa nature pècheresse juste après. Paul a évoqué le combat entre les mauvaises tendances de la nature humaine qui pousse au péché et la bonne influence de l’Esprit qui oriente vers la volonté de Dieu. Gal 5:
17. Le chrétien est habité par la nature divine depuis sa nouvelle naissance. Grâce à elle, il adopte les pensées, la mentalité, la façon de voir, de raisonner du Seigneur. La vie de Jésus se développe progressivement en lui au fur et à mesure qu’il grandit dans sa communion avec le Fils de Dieu. Ses sentiments et ses perceptions sont de
plus en plus inspirés par le Saint-Esprit. Ceci demande bien sûr un entretien. Rom 12 : 2; Eph 4 : 23.

• Cependant, la réalité quotidienne lui rappelle que sa vieille nature est toujours présente. Elle se manifeste
au travers d’oeuvres charnelles. Gal 5 : 19. S’il ne veut pas le reconnaître, son entourage peut en témoigner ! La
croissance spirituelle consiste à permettre à la nature divine de grandir et à imposer à la nature charnelle de
diminuer. La seule solution satisfaisante consiste dans le renoncement à laisser cette-dernière dicter sa loi et
dominer la vie. C’est une facette de la mort à soi-même.

Rom 6 : 12-13; Gal 2 : 20; 5 : 24.

4) JEPHTE LE LIIBERATEUR..

• Le récit concernant ce juge a été assombri par une discorde qui a dégénéré en conflit avec une tribu d’Israël, Ephraïm. Jug 12 : 1-4. Nous avons un nouvel exemple d’une guerre fratricide. Cet épisode montre que des frères et soeurs unis par la foi peuvent tomber dans le piège de rivalités malsaines et destructrices. Act 15 :
36-41; Phil 4 : 2-3; 2 Tim 4 : 14. La responsabilité du disciple est de participer à la paix dans l’Eglise en développant un état d’esprit fraternel. Rom 12 : 18; Héb 12 : 14. Le monde se caractérise par des animosités et des querelles dans tous les milieux : entreprise, famille, voisinage, connaissances. Lorsque les incroyants entrent
dans l’assemblée, il est essentiel qu’ils soient saisis par un climat de paix, de respect, de convivialité, de fraternité, d’amour. Cette dimension contribue activement à les conduire à découvrir Jésus. Jean 13 : 34-35.

• Jephté signifie « il ouvrira, il libèrera ». Les hébreux souffraient de la domination de leurs ennemis depuis 18 ans. Ce juge a été suscité par le Seigneur pour ouvrir la porte de la liberté et libérer le peuple élu. Il fait partie de la liste des héros de la foi. Héb 11 : 32-34. L’être humain est prisonnier d’un ennemi : le péché. Il est confronté
à un adversaire : le diable agissant dans le monde. Jésus est venu sur la terre pour ouvrir une voie nouvelle. Au travers de Sa vie, de Son enseignement, de Sa mort et de Sa résurrection, Il a libéré les captifs. Luc 4 : 16-19; Jean 8 : 36. Ceux-ci ont le pouvoir d’être délivrés de la puissance du péché et de Satan. Act 26 : 17-18. Ils
peuvent échapper à la perdition éternelle grâce à leur foi dans l’oeuvre parfaite du Fils de Dieu. 1 Jean 5 : 12-13.

• Ses disciples sont destinés à Lui ressembler et à accomplir Ses actions. Jean 14 : 12; 1 Cor 11 : 1.
Comme Jephté, le chrétien est appelé à ouvrir une route nouvelle pour les prisonniers et à les libérer. En effet, le plan de Dieu est de S’investir dans Ses enfants. Il agit et réalise Son oeuvre au travers de Ses disciples. En Son nom et équipés de la puissance du Saint-Esprit, ils sont investis de missions glorieuses : guérir les malades, chasser les démons et les ténèbres, ressusciter les morts, annoncer la bonne nouvelle de l’Evangile, encourager, exhorter, fortifier, consoler, écouter, soulager, accompagner… Mat 10 : 8; Marc 6 : 12; Luc 9 : 6; Act 11 : 23;
13: 43; 2 Tim 1 : 16.

Le véritable disciple ne conserve pas les bénédictions de Dieu pour lui-même. Il souhaite les partager et aider les autres à les expérimenter.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

© 2017 Eglise le Phare

Top